Bilan 2012

Publié le par Shaya Onthemoon

La nouvelle année démarre, et c’est la traditionnelle période non seulement de vœux, mais aussi des « bilans et objectifs ». Hum. Voyons, côté écriture, ce que fut mon année 2012…

Publication de ma nouvelle « L’Homme qui courait » sur le blogzine « Chœurs de citoyens » ;

Soumission auprès d’une dizaine d’éditeurs du texte « non fictionnel » écrit à l’automne 2011 ;

Ecriture à quatre mains avec Olivier Gechter d’une nouvelle « cyberpunk », qui est tellement géniale qu’elle impressionne tous les éditeurs à qui nous l’avons soumise (soupir)… en réalité, un seul a répondu (« très bien mais trop sombre pour notre publication »), et nous attendons trois autres réponses ;

Ecriture de plusieurs micronouvelles dans le cadre du projet « Microphémérides », projet reconduit cette année et dans lequel je participe une nouvelle fois (merci !) ;

Début d’écriture d’une fiction « longue » (pour moi) : au 31/12/2012, j’étais arrivée à moins de la moitié de mon « premier jet » – et à ce jour, j’en suis tout juste à la moitié, la faute à tout un tas d’idées qui ont fait exploser mon synopsis original en vol… ;

Rédaction d’articles et chroniques pour plusieurs blogs, avec notamment des interviews de libraires de Basse-Normandie.

 

Mon année 2012 a beau avoir été très calme côté écriture, je me suis rattrapée côté « vie sociale » :

Février : festival Zone Franche (Bagneux) ;

Mars : Salon du Livre (Paris), avec bien des difficultés pour obtenir une accréditation en tant que correctrice ;

Mai : Salon du Livre de Caen, au cours duquel nous avons interviewé Nathalie Dau et Mathieu Coudray ;

Juillet : stage de grec à Paros ;

Octobre : Salon Fantastique de Paris ;

Novembre : Utopiales de Nantes !

Et bien sûr, la création de l’association culturelle Pégase Mécanique, qui demande du temps et de l’énergie J.

 

Enfin, côté « professionnel », il y a eu plusieurs domaines, dont celui de la correction :

3 « préparations de copie » pour les éditions Bragelonne : cet exercice réellement stimulant intellectuellement consiste à vérifier l’exactitude de traductions, et de proposer des corrections non seulement sur l’orthographe et la grammaire, mais aussi sur le style (par exemple, « traquer » les anglicismes et les répétitions) ;

3 relectures et corrections pour les éditions Céléphaïs.

 

Pour 2013, j’aimerais bien voir mon texte « non fictionnel » publié, ce qui me permettrait de… tourner la page sur ce projet.

J’espère terminer ma fiction en cours, également.

Enfin, j’aimerais beaucoup refaire des vérifications de traduction, voire une traduction.

 

Tout ceci sans parler « lecture », bien sûr ! Là, la raison voudrait que je termine de lire touuuuuuus mes livres non lus, tout en continuant à suivre les sorties littéraires importantes…

 

Et vous, quels sont vos souhaits de l’année ?

Commenter cet article