(Presque) Sauvés par le chat

Publié le par Shaya Onthemoon

Dimanche soir, notre chat Fast a vainement essayé de nous entraîner dehors avec lui pour jouer. Il s'est montré nerveux, bougon ; il s’est pelotonné dans un coin, après avoir enchaîné les courses poursuite dans le salon et vers la porte-fenêtre... mais sans jamais vouloir jouer à son endroit habituel, le porte-manteau près de la cuisine.

J'ai cédé et l’ai accompagné pour jouer dehors une demi-heure, jusqu'à ce que le froid me décide à rentrer dormir (23h30). Fast est resté dehors, puis a réclamé à entrer, puis à sortir de nouveau...

« C'est bizarre, la seule fois où j'ai vu des chats se comporter comme ça, c'était en Grèce, avant les tremblements de terre. On n'est pas en zone sismique ?

– Non... c'est bizarre en effet », me répond mon mari.

 

Lundi matin, me voici dans la cuisine, près de la machine à café... Et là, une odeur m'arrive depuis la chaudière : « Tu ne trouves pas que ça sent le gaz ?! »

Diagnostic : une fuite de gaz dans la conduite en cuivre qui va jusqu'à l'emplacement de la gazinière. (On est resté sans gaz lundi et mardi, température à l'étage : 12°C. Brrr.)

 

Conclusions :

1. toujours écouter son chat ;

2. fumer peut tuer beaucoup plus vite que prévu : si nous avions été fumeurs et que nous ayons grillé notre cigarette du matin lundi dans la cuisine... ;

3. pas besoin d’eau dans le gaz pour que la situation soit explosive.

 

Publié dans Humeurs, Caen, pérégrinations

Commenter cet article