Secret : journal de bord

Publié le par Shaya Onthemoon

Un matin de septembre 2012, aux aurores, je me réveillai avec des fourmis dans les doigts. Une histoire était là, qui cognait à la porte pour qu’on la fasse sortir de la prison de mon imaginaire. Elle aurait pour thème un Secret.

Je tentai de résister un moment, puis cédai et montai dans la pièce qui sert de bureau et de bibliothèque pour coucher ces idées insistantes sur le papier.

Durant plus de deux heures, j’écrivis, changeai, effaçai, réécrivis… à l’heure du petit déjeuner, je crus ce synopsis achevé. Je démarrai l’écriture de l’histoire dès le lendemain.

En novembre 2012, un personnage qui n’était pas dans le synopsis initial s’invita et bouleversa le cours de l’histoire en prenant une grande importance. Ce « séisme créatif » me bloqua tant et si bien que je ne voyais plus la suite de l’histoire. Je n’avançai dans l’écriture que par petits à-coups, et j’arrêtai même en décembre lorsque j’eus à honorer deux contrats de correction.

Au début de cette nouvelle année, je parvins à tuer le personnage secondaire importun… sans toutefois réussir à raccrocher tout ça avec mon synopsis originel.

Il y a deux jours, enfin, comme je venais de relire ces 45 pages, la suite s’imposa à moi. Je réussis à la coucher sur papier, sous forme d’un résumé succinct qui tient sur une page et demi. Soulagement !

 

Aujourd’hui, j’ai donc commencé la rédaction de cette deuxième moitié d’histoire. En une heure et demie, j’ai écrit 3 pages, soit 7500 SEC (signes espaces comprises), qui correspondent à… 1,5 ligne de mon « résumé succinct ».

J’espérais terminer ce premier jet de roman avant février 2013. Ben, moi je dis… à ce rythme, c’est pas gagné !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article